Comme le temps passe vite ! Nous voici déjà en 2030. C’est fou d’ailleurs comme les progrès en santé ont été considérables depuis 2018*. Les avancées les plus importantes sont venues de médicaments innovants mis sur le marché, comme l’attendaient 63 % des Français en 2018 : immunothérapie et thérapie génique… Nous pouvons également nous féliciter du progrès de la régénération cellulaire, (pressentie par 59 % des Français en 2018), de la personnalisation des traitements (38 %) et de la chirurgie assistée par des robots (23 %). Nous accordons aujourd’hui une place non négligeable à l’impression 3D des médicaments. Qui l’aurait seulement cru 12 ans plus tôt ? Pas les Français en tout cas : 5 %, pas plus, citaient l’impression 3D comme exemple de progrès en 2018.

Nos chercheurs ont relevé les paris. Alors qu’en 2018, 83 % des français souhaitaient l’arrivée de médicaments permettant de guérir le cancer, ou encore de guérir la maladie d’Alzheimer (53 %), l’hypertension artérielle et les AVC (40 %) et le sida (37 %), c’est – presque – chose faite en 2030.

*A l’occasion du rendez-vous PharmaCité le 14 septembre 2018 au Carrousel du Louvre à Paris, les entreprises du médicament (Leem) ont interrogé la population française sur le thème « Comment serons-nous soignés en 2030 ? » . Le sondage a été réalisé par Ipsos, auprès de 2000 personnes âgées, sur internet, entre le 10 et le 20 août 2018.

 

Source : www.lemoniteurdespharmacies.fr

Share This